Pourquoi les visuels sont-ils si importants ?

La place croissante prise par les visuels en digital marketing n’est pas un secret. les marketers les adorent et certains réseaux sociaux ou applications ne reposent même que sur eux, tels pinterest et instagram. mais pourquoi sont-ils aussi importants et pourquoi les internautes aiment tant les partager ? c’est ce que je vais tâcher d’expliquer dans cet article.

Une première raison est qu’ils simplifient le processus de pensée. L’information véhiculée par une image atteint notre cerveau 60 000 fois plus vite que les mots. Cela est certainement relié au fait que 93 % de la communication est non verbal (1). La connection émotionnelle est première. Et nos émotions ont une grande influence sur nos prises de décision. Nous prenons ainsi des décisions plus rapidement quand elles sont générées par des visuels que par la seule lecture d’un texte.

Ajoutons à cela que les visuels s’avèrent de nos jours d’autant plus efficaces pour capter l’attention rapidement, que nous vivons dans un monde de plus en plus immergés par des contenus et de l’information. A l’ère de « l’infobésite », notre capacité d’attention se réduit à un intervalle de 3 à 8 secondes. Une image dans un article offre donc un moyen efficace de délivrer des informations clefs immédiatement, le lecteur pouvant ensuite décider de poursuivre ou non la lecture de celui-ci.

Ces faits peuvent expliquer les résultats de recherche suivants : 46 % des gens évaluent la crédibilité d’un site d’abord par son look et son design ; les visiteurs passent 2 fois plus de temps sur une page qui contient des vidéos ; le nombre de « like », commentaires et partages est plus élevé pour les photos que pour les textes ; Pinterest génère plus de trafic sur un site que Google +, Youtube et Linkedin réunis (2).

Même si cela constitue une dépense supplémentaire en temps et en budget, il est donc recommandé d’inclure des visuels de qualité régulièrement dans ses contenus.

Certains marketers considèrent que les visuels type infographie sont particulièrement efficaces, offrant une combinaison idéale entre de l’information de l’accroche visuelle. Vous devez déjà avoir aperçu ces illustrations actuellement très en vogue, qui rassemblent sur un mode très graphique de l’information statistique sur un sujet particulier. Pour ma part, je ne serai pas aussi positive sur leur efficacité quand il s’agit d’être publiée sur un site web. Je les trouve souvent assez fatigant à lire et pas rapidement compréhensible. Je partage l’avis de Rand Fishing sur ce point. Il recommande d’ailleurs davantage de soumettre les informations clefs sur d’autres types de visuels plus classiques tels que photos, graphiques, diagrammes, illustrations et storyboards. Ils sont non seulement plus simples à réaliser mais aussi plus rapides à comprendre. Son brouillon de visuels à la main ci-dessous le démontre efficacement, les informations empilées sur la droite sont tour à tour plus explicites que le seul visuel d’infographie de gauche :

 

Infographie sur l'importance des visuels

Marianne Cassany auteur

MARIANNE CASSANY

Digital marketer 

Marianne a plus de 15 ans d’expérience en webmarketing au sein d’agence, PME et grands groupes à Paris, Boston et Londres. Elle développe à présent des sites internet et des plateformes de e-commerce à Bordeaux.

5 tendances “Tech” du digital marketing pour 2018

Nous sommes en décembre et je n’échapperai pas à la traditionnelle prédiction des tendances digitales 2018. il y aurait beaucoup à dire mais ce qui apparaît est que le recours à la technologie va y jouer un rôle grandissant. aussi concentrons-nous davantage dans cet article sur celles-ci ; l’on s’aperçoit que leur objectif est là encore en priorité au service de l’expérience utilisateur.

1. La personnalisation des contenus à grande échelle

57% des digital marketers utilisent déjà l’intelligence artificielle (IA), un moyen pour les marques d’obtenir davantage de données sur leur cibles et utilisateurs et de fournir en retour un marketing personnalisé. Ceci n’est pas surprenant quand on sait que 66% des consommateurs proclament qu’ils n’hésitent pas à changer de marque quand ils ont le sentiment d’être traités anonymement (Saleforce study). Sachant cela les marketers souhaitent ainsi collaborer plus étroitement encore avec les scientifiques de données, analystes et créatifs afin de délivrer des contenus et des publicités plus personnalisés. L’IA est en phase de se développer de 53% dans les deux prochaines années (Saleforce study). L’expérience utilisateur continuera donc de se nourrir de contenus personnalisés.

2. La recherche vocale et le déclin du clavier

Avec les assistants de type Siri, Google Home et Amazon Alexa, 20% des recherches Google sont désormais vocales et 50% le seront en 2020 selon comScore. Les requêtes vocales sont plus conversationnelles, les utilisateurs posant des questions avec des phrases complètes et non de simples mots clefs. Cette nouvelle possibilité procure ainsi des contenus plus pertinents. C’est pourquoi les marques qui travaillent à optimiser leur SEO vocal verront s’accroître leur trafic d’audience et leurs profits eCommerce.

3. Davantage de contenus en Réalité Augmentée

Pokémon Go a ouvert la voie en 2016 avec l’apparition de la réalité augmentée (RA) dans la pop culture. Avec le développement croissant des technologies, la RA offre un niveau d’engagement supplémentaire pour les utilisateurs particulièrement dans le eCommerce. Les mobiles joueront un rôle majeur avec des opportunités pour les clients d’interagir avec les produits, possibilités jusqu’à présent conditionnées par la visite en magasin. Avec l’application mobile Ikea Place sorti en septembre dernier, on peut voir comment le canapé s’harmonise dans son séjour et s’il est à la bonne taille. Cela permet de réduire certaines dernières résistances d’achat. On peut imaginer que de nouvelles marques offriront des outils similaires très bientôt.

4. La réalité virtuelle, une part du futur du eCommerce

La réalité virtuelle n’est plus à considérer comme un effet de mode, les revenus engendrés ont atteint 3,5 milliards de dollars en 2016, avec 55 million d’utilisateurs ; 4,6 milliards sont à prévoir pour fin 2017 avec 171 millions d’utilisateurs pour 2018 (source Superdata). La technologie se perfectionnant et des casques de réalité virtuelle meilleur marché vont accélérer l’adoption. Le nombre de casque utilisés devrait atteindre 37 millions en 2020 (il était de 7 millions en 2016). C’est un sujet majeur pour les marketers particulièrement en eCommerce. L’avantage pour le consommateur d’acheter dans une expérience de totale immersion sans quitter son domicile est convaincant. Certaines marques ont déjà commencé à s’emparer de cette offre en mode virtuelle à proposer à leurs consommateurs.

5. Les animojis, des emojis plus « humainement » expressifs

Un impact moins majeur que les tendances précédemment citées, mais qui illustre autant le souci de l’expérience utilisateur dans le développement des nouvelles technologies, les animojis. Apple a sorti l’application avec l’arrivée de l’iPhone X utilisant la reconnaissance faciale et la technologie caméra 3D. Les animojis sont des versions customisées, animées des emojis offerts par l’iPhone qui reflètent vos propres expressions du visage. Partant du succès des Lols, smileys et emoticons mais avec un degré supplémentaire de personnalisation, il y a de grandes chances qu’ils soient là pour rester.

Marianne Cassany auteur

MARIANNE CASSANY

Digital marketer 

Marianne a plus de 15 ans d’expérience en webmarketing au sein d’agence, PME et grands groupes à Paris, Boston et Londres. Elle développe à présent des sites internet et des plateformes de e-commerce à Bordeaux.